Safi

Les arts populaires

Plusieurs types de musiques populaires sont répandus dans la province de Safi.

Al Aïta
Al Aita est une forme de musique populaire qui raconte la nostalgie, les aspirations et les plaisirs comme les douleurs. C’est un fait de société, un cri de ralliement, un soupir d’amour ou une complainte.
Il existe à Safi une Aita spéciale appelée Haçba dont le caractère est triste et secret.
Les Ayout sont souvent chantées par un groupe mixte d’hommes et de femmes (les Chikhates). Dans le cas où celles-ci sont absentes, l’un des hommes du groupe revêt des habits féminins et imite la voix et la danse des femmes.

La musique andalouse et le Malhoune
Cette musique d’origine andalouse a été introduite à Safi par des émigrés en provenance, soit d’Andalousie soit de Fès ou Salé. D’inspiration religieuse, elle est principalement jouée à l’occasion des cérémonies matrimoniales ou religieuses.
La structure rythmique et mélodique du Malhoune rappelle l’Andalousie dont elle constitue un dérivé. Elle exprime en poésie la joie, le bonheur, l’amour, les souffrances et les douleurs humaines.
Le conservatoire de musique de Safi fondé en 1968 assure la continuité de l’art mélodique dans la ville de Safi où la musique a toujours été rayonnante par sa richesse.

Le conservatoire de musique dispense à ses élèves des études dans différentes disciplines notamment le solfège, la musique andalouse, le Malhoune, le luth, le violon et la danse.

Hmadcha, Aïssaoua et Gnaoua
Ce folklore chanté par les groupes d’obédience religieuse, servait à répéter les rites et les paroles des sectes et confréries dont ces derniers constituaient une émanation.

La fantasia
Ce folklore très populaire est vu aussi comme un sport traditionnel qui s’exerce essentiellement dans les campagnes. La fantasia assure ainsi la continuité d’une tradition équestre militaire authentique. La fantasia est une simulation de l’action militaire traditionnelle au 19ème siècle, avec ses glorieux assauts.
De nos jours, la fantasia est célébrée à l’occasion de certain rites et fêtes religieuses dans les milieux ruraux de la province de Safi.